InVS – Dernières actualités épidémiologiques

Written by Nicolas Guibert on . Posted in Epidémiologie, L'actualité, La santé publique

OMS – Dernières actualités épidémiologiques

Written by Nicolas Guibert on . Posted in Epidémiologie, L'actualité, La santé publique

Flambées épidémiques

  • Choléra – Zambie
    Le 6 octobre 2017, le Ministère de la santé a déclaré une flambée épidémique de choléra dans la capitale zambienne, Lusaka. Du 28 septembre au 7 décembre 2017, 547 cas, dont 15 décès (taux de létalité = 1,8 %), ont été signalés depuis le début de la flambée.
  • Peste ‒ Madagascar
    Du 1er août au 22 novembre 2017, 2348 cas confirmés, probables ou suspects ont été notifiés à l’OMS par le Ministère malgache de la santé, dont 202 mortels (taux de létalité 8,6%).
  • Fièvre jaune – Brésil
    Entre juillet et la mi-octobre 2017, 71 cas suspects de fièvre jaune ont été notifiés dans l’État de São Paulo (Brésil). Deux de ces cas ont été confirmés, six sont en cours d’étude et la fièvre jaune a été écartée pour les 63 autres. Les deux cas confirmés (dont un a été mortel) ont été notifiés à Itatiba entre le 17 septembre et le 7 octobre.
  • Maladie à virus Marburg en Ouganda et au Kenya
    Le 17 octobre 2017, le Ministère ougandais de la santé a notifié à l’OMS une flambée épidémique confirmée de maladie à virus Marburg (MVM) dans le district de Kween, dans l’est du pays. Le Ministère de la santé a officiellement déclaré la flambée épidémique le 19 octobre 2017. Au 14 novembre, trois cas ont été notifiés, dont deux cas confirmés et un cas probable. Tous ces cas sont décédés portant le taux de létalité à 100 %. Ces cas étaient liés sur le plan épidémiologique et provenaient tous d’une même famille.
  • Peste à Madagascar
    Depuis le 1er août 2017, Madagascar subit une vaste flambée épidémique de peste. Au 10 novembre 2017, le Ministère de la santé de Madagascar avait notifié à l’OMS un total de 2119 cas confirmés, probables ou suspects de peste, dont 171 mortels (taux de létalité : 8 %).

Grippe aviaire

  • Infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) – Chine
    Les 8 et 15 septembre 2017, la Commission nationale de la santé et de la planification familiale de la République populaire de Chine (NHFPC) a notifié à l’OMS deux cas supplémentaires, confirmés en laboratoire, d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) en Chine.
  • Infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) – Chine
    Les 18, 25 août et 4 septembre 2017, la Commission nationale de la santé et de la planification familiale de la République populaire de Chine (NHFPC) a notifié à l’OMS quatre cas confirmés en laboratoire d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) en Chine.
  • Infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) – Chine
    Le 4 août 2017, la Commission nationale de la santé et de la planification familiale de la République populaire de Chine (NHFPC) a notifié à l’OMS un cas confirmé en laboratoire d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) en Chine.
  • Infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) – Chine
    Les 11, 14 et 21 juillet 2017, la Commission nationale de la santé et de la planification familiale de la République populaire de Chine (NHFPC) a notifié à l’OMS trois cas confirmés en laboratoire d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) en Chine.
  • Infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) – Chine
    Le 19 juin 2017, la Commission nationale de la santé et de la planification familiale de la République populaire de Chine (NHFPC) a notifié à l’OMS 5 cas supplémentaires confirmés en laboratoire d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) en Chine.

Bulletin épidémiologique hebdomadaire

Written by Nicolas Guibert on . Posted in Epidémiologie, La santé publique, Sources d'informations

Le BEH est une revue à comité de lecture éditée par l’Institut de veille sanitaire (InVS), qui publie des articles proposés par l’ensemble des acteurs de santé publique.

Un comité de rédaction, composé de membres de l’InVS et de membres extérieurs, définit la ligne éditoriale, garantit la qualité scientifique des contenus et veille à la cohérence des thématiques abordées. Il veille également au respect des dispositions éthiques, légales et réglementaires dont relèvent les études présentées. La revue paraît sous la responsabilité morale et juridique de la Directrice de publication, Directrice générale de l’InVS.

Travaux publiés

Le BEH publie des travaux qui aident à la décision et à l’action en santé publique. Il s’agit principalement de résultats de surveillance, d’investigations, d’enquêtes épidémiologiques ou d’évaluations de risque, basés sur des données quantitatives. Il peut s’agir occasionnellement de données quantitatives ou qualitatives provenant d’autres disciplines (sociologie…), lorsqu’elles apportent un éclairage complémentaire.
D’autres types de travaux (revues de la littérature, évaluations d’actions, descriptifs de programmes ou de systèmes de surveillance…) peuvent aussi être acceptés par le Comité de rédaction, notamment dans le cadre de numéros thématiques.
Les travaux soumis doivent concerner la santé publique en France : sans être nécessairement d’ampleur nationale, leur intérêt ou exemplarité pour l’échelon national seront mis en perspective. Des données concernant d’autres pays peuvent être publiées, dès lors qu’elles présentent un intérêt en santé publique pour la France, en termes d’impact ou à titre comparatif.

Le BEH n’étant pas référencé dans des bases de données internationales, les articles déjà publiés ou en cours de publication dans une autre revue indexée y sont acceptés.

Cible

Professionnels de santé et acteurs de santé publique.

Comité de lecture

Tous les articles proposés au BEH, y compris ceux des numéros thématiques, sont soumis à relecture critique par deux lecteurs, indépendants du Comité de rédaction, et ce de manière anonyme. Les versions acceptées à l’issue du processus de relecture sont adressées à la Directrice de publication pour autorisation de publication.

La liste des relecteurs ayant contribué à ce processus de validation est publiée chaque année dans le BEH.

Types de numéros

Les numéros sont :

  • soit des numéros de base composés d’articles soumis spontanément ;
  • soit des numéros thématiques, conçus par un coordinateur et dont le sommaire est discuté et approuvé par le Comité de rédaction. Les articles sont sollicités auprès des auteurs par le coordinateur.

Certains n° peuvent être bilingues (français-anglais) lorsque leurs contenus justifient tout particulièrement une diffusion internationale.

Numéros particuliers

  • Les textes réglementaires
    Chaque année, le BEH est le support de diffusion de deux textes réglementaires émis par le ministère en charge de la Santé : le «Calendrier vaccinal» et les «Recommandations sanitaires aux voyageurs».
  • Les numéros Hors-série
    Occasionnellement le BEH publie des numéros Hors-série dont le contenu n’est pas sous la responsabilité du Comité de rédaction, mais du seul éditeur (Institut de veille sanitaire). Les articles qui y sont publiés n’ont pas nécessairement été soumis à relecture critique anonymisée.

Référencement

Le BEH est référencé dans la Banque de données en santé publique (BDSP) gérée par l’École des hautes études en santé publique (EHESP).
http://www.bdsp.ehesp.fr

Lien : http://www.invs.sante.fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Derniers-numeros-et-archives

Epidémiologie – France

Written by Nicolas Guibert on . Posted in Epidémiologie, La santé publique, Sources d'informations

Le Portail « Epidémiologie – France » propose un catalogue en ligne les principales bases de données en santé de source française qui peuvent être utiles au développement de la recherche et de l’expertise en santé publique. Chaque base de données répertoriée dans le catalogue est décrite selon ses caractéristiques essentielles : objectifs, thématiques, populations couvertes, nature des informations recueillies, conditions d’accès, responsable,…

Les bases de données en santé référencées dans le catalogue du Portail « Epidémiologie – France » correspondent à un périmètre scientifique volontairement large qui comprend les bases de données associées aux activités de recherche du secteur public et du secteur privé, les principales enquêtes « santé » du champ de la statistique publique, les dispositifs de recueil permanent utiles à la fois à la recherche et à la surveillance sanitaire comme les registres de morbidité et enfin, les grandes bases médico-administratives constituées pour aider à la gestion des dépenses de l’assurance-maladie et des structures de soins (SNIIRAM, PMSI,…).

Lien : https://epidemiologie-france.aviesan.fr/catalog/browse.jsp